OBJETS D’ETUDE

OBJETS D’ETUDE


Objets d’étude : The Politics of the Study Collection in the Fashion Museum

Du 4 au 12 mai 2018

La section « fashion studies » de l’école Parsons a mené à bien une collaboration unique avec le MoMu – Musée de la mode d’Anvers pour cette exposition.

Onze pièces de designers, dont Dior et Yamamoto, ainsi qu’un faux manteau Burberry déconstruit/décousu/autopsié – seront exposées en France pour  la première fois et amenées depuis Anvers spécialement pour l’occasion.

Lors du vernissage seront présents experts et chercheurs tels que Miren Arzalluz (Galliera Museum) et Dieter Suls (MoMu) pour débattre des politiques de collections et expositions de mode dans les musées, ainsi que l’impact des études de collections pour les stylistes et designers.

L’étude des collections est par définition l’étude d’objets imparfaits – souvent irrémédiablement abimés ou tâchés – qui, comme ils ne remplissent pas le critère de perfection, ne sont pas intégrés à la collection principale. C’est dans ce contexte que les étudiants de Parsons Paris ont travaillé sur les pratiques entourant les « study collection » dans les musées de mode, en passant par la sélection, la conservation, la promotion et l’utilisation afin d’explorer les discours, problèmes et histoires qui ne peuvent être explorés qu’à partir des « collections studies ». Cette exposition questionnera la valeur, l’usage institutionnel et propose une des manières alternatives de discuter la poésie de l’imperfection.

Parsons Paris remercie tout particulièrement : Jacoba de Jonge, Frieda Dauphin-Verhees, l’UNiversité d’Anvers – Département conservation & restoration, l’université IUAV, Miren Arzalluz, Alexander Aubry, Caroline M Bellios, Amy de la Haye, Linda Loppa, Beatrice Quette, Gabriele Monti, Alexandra Palmer, Sarah Scaturro, Shannon Price et  Valerie Steele pour avoir rendu cette exposition possible.

 

Il est 1 commentaire

Add yours